Mes-50-cercles

Mischief, Mayhem, Soap.

Lundi 11 avril 2011 à 11:44

 
http://www.abc-lefrance.com/IMG/jpg/thugs_fly_copie.jpg 
Les Thugs : Come On! People de Julien Bossé
 
 
          Au cinéma, oui car le reportage reste un exercice de cinéma, nous avons eu droit à certains témoignages de l'histoire de groupes de musiques plus ou moins importants. Certains ont marqué l'histoire du rock, d'autres n'auront juste laisser que des traces. Le meilleur exemple reste le groupe Anvil qui l'année dernière nous gratifiais d'un beau et sincère reportage, acclamé par la presse du monde entier pour ce groupe qui tenait du "Je t'aime moi non plus" de Lucien Gainsbar. Ou dans le temps, l'excellent "Spinal Tap" le documenteur le plus drôle de l'histoire très certainement sur un groupe de métal totalement pathétique et incontrôlable, inspiré en autre des toxicos fini de Motley Crue. Et puis, on a eu le droit à certains témoignages moins sincères, comme le définitivement inutile A Cross The Universe du groupe Justice filmé par Romain Gavras qui choisissait mal son moment pour commencer sa carrière solo dans le monde du 7ème art.

          En 2008, un groupe Angevin, certainement le groupe le plus important de cette ville résolument rock repartait après 8 ans d'arrêt sur les routes. Pour une tournée au non de "No Reform Tour". Les Thugs ont bouleversé l'avancement tranquille de l'histoire du rock hexagonal. Sans réellement le vouloir, ou sans vouloir le savoir. De 1983 à 1999, Radical Hystery, Dirty White Race, Electric Troubles, Still Hangry, IABF, As Happy As Possible, Strike, Nineteen Something et enfin Tout Doit Disparaître se sont échangés entre les mélomanes du son électrique et mélodique des Thugs. Parsemant à chaque fois une claque à quelques têtes du rock des années 80 ( L'ex Branleur Jello Biafra des Dead Kennedys, Kurt Cobain, ou encore Bertrand Cantat ). Come On! People marque donc à la fois le retour des Thugs sur la scène française pour une tournée de seulement 6 Dates pour les 20 du légendaire label indépendant Sub Pop, qui fût la dernière date de cette tournée, sincère, belle, et nostalgique pour la plupart des spectateurs.

 http://farm4.static.flickr.com/3129/2575662180_fdbb51a535.jpg
 

         Come On! People, réalisé par les Films de la Riposte porte donc à la fois sur cette petite tournée, mais aussi, sur l'ensemble de la carrière des Thugs. Car depuis 1983, les Thugs n'avaient eu droit, ou ne se sont permis que très peu de médiatisation. Un reportage de 10 minutes dans Megamix en 1993, un single Live dans l'ex mensuel On A Faim, ou encore quelques interviews dans des magazines qui partageaient la morale unique des Thugs. Fanzine et compagnie, le genre de reliques qui sont réduits à néant depuis la fin du mouvement indépendant des années 90.  Julien Bossé et son équipe ont donc eu carte blanche pour réaliser ce reportage. Seule Volonté des Thugs, que cet unique reportage long format ne soit à l'image du groupe, sincère et montré quelque part que les Thugs sont toujours Still Angry.

         Rarement on aura donc vu au cinéma un reportage aussi sincère de la part d'un groupe de Rock. Quitte à montrer que même ceux que l'on pense immortel ( car rappelons le, Les Héros du Peuple sont Immortels ) sont bien humains, et boivent une bouteille de vin avant de repartir en répette après 8 ans d'absence. Sa jure lorsque les fils ne fonctionnent pas, sa se taquine concernant un souvenir d'enregistrement, et tout cela, Julien Bossé n'en fait qu'une bouchée. Ses petits moments qui sont d'une banalité sans pareil, deviennent des moments mémorables, et des instants d'une richesse humaine pour n'importe quel fan. Et puis, Julien Bossé, alternant noir et blanc, puis la couleur filme les Thugs comme à la vieille époque. Quelque part comme si ce mythique groupe Angevin n'avait jamais réellement vieilli, comme si Les Thugs étaient la matérialisation d'Hybertanus.

 http://www.noisemag.net/wp-content/uploads/2008/01/thugs93.jpg

         "C'est pas normal qu'on en soit là, je veux dire que l'on joue ce soir" Reconnait de temps à autre Christophe Sourice, Batteur et Choriste du groupe. Le son est grandiose, les montages syncopés en balancent autant qu'en concert, le travail des films de la riposte marque donc le coup. Les Images d'archives sont elles aussi surprenantes, on s'amuse à reconnaitre ce groupe avec 30 ans de moins, jouant dans des salles soit pleines à craquer, soit devant une personne à Dallas. Ces images montrent aussi ces tournées dures, faisant le tour des states au milieu d'une voiture, rencontrant la neige ou le grand soleil californien. Les Thugs sont un peu de tous cela, une histoire qui ne s'est pas faite tout seul, un combat de 16 ans, parfois encouragé, parfois freiné, voir stoppé. Et c'est ainsi que Julien Bossé réussi merveilleusement bien son coup, l'univers des Thugs n'est pas trahi, et ce n'était en aucun cas la plus facile des tâches.

         Come On! People reste donc l'une des plus belles pages de l'histoire de la musique sur pellicule. Non seulement car les Thugs ont écrit les lettres de noblesses du punk rock Français, mais aussi les plus belles pages d'adieu. Quelque part, les Inrocks ou Rock And Folk peuvent continuer de se masturber sur les Plasticines ou les ridicules Shades, chacune de ces images nous font frissonner, chacunes des paroles des frères Sourice ou de Thierry Meanard nous semble bien plus juste que n'importe quel politicien français. Car rappelons le, le rock est une musique engagée, et de contestation. Et Julien Bossé n'en oublie pas une seule ligne, tout en posant un magnifique regard, et un magnifique objet de collection, sur l'un des groupes les plus importants de l'histoire du rock Français, voir du rock. Et oui, "Les Thugs are too smart to be famous." Blam. Claque, et on la ferme. Un point c'est tout. Merci les gars. 


 
Come On! People (extrait 4) par julienbosse
 
 

Par cheap ray bans le Mercredi 8 juillet 2015 à 11:42
Gaspard Noé, en 2010 avec Enter The Void nous faisait découvrir son 2010, l'Odyssée du trépa. Et c'est surtout Nicolas Winding Refn, le réalisateur de la trilogie culte « Pusher » signait en 2007 l'Orange Mécanique du 21ème siècle, Bronson. Un autre fou de l'histoire du cinéma. Orange Mécanique est donc le rouage de toute une industrie,
Par http://www.bo-club.fr le Samedi 12 septembre 2015 à 3:19
The Tree Of Life ne ressemble pas à du cinéma, du moins ce que l'on voit toutes les semaines,
Par http://www.passionemicrostock.it le Samedi 19 septembre 2015 à 4:55
au pouvoir de l'époque (Général Blanco, ou l'apparition subtile de Franco), ce qui donne tant à ce film une âme aussi bi
Par httpwww.tripotes.fr le Jeudi 12 novembre 2015 à 4:51
Orange Mécanique est donc le rouage de toute une industrie,
Par http://www.daisymarcjacobs.fr le Samedi 14 novembre 2015 à 1:55
Bon allez a toi cédric, mets nous la branlée!
Par http://www.lenclavedesvins.fr le Lundi 16 novembre 2015 à 4:44
Come On! People reste donc l'une des plus belles pages de l'histoire de la musique sur pellicule. Non seulement car les Thugs ont écrit les lettres de noblesses du punk rock Français, mais aussi les plus belles pages d'adieu.
Par http://www.autoulousain.fr le Mercredi 6 janvier 2016 à 2:18
Sinon et bien tu as vite fait de devenir un con en la matière.
Par http://www.avilia-bricolage.fr le Lundi 7 mars 2016 à 7:49
et c'est extrêmement mérité.
Par http://www.aa31.fr le Vendredi 15 avril 2016 à 4:02
Et puis, son film ressemble au final à un immense clip vidéo, ne s'arrêtant décidement jamais.
Par http://www.mamserigne.fr le Mercredi 15 juin 2016 à 11:13
D'une part, la réalisation de Polanski est au poil, cette façon de filmer dans absolument dérangé de tous filmer dans sa perfection.
Par http://www.creastylescoiffure.fr le Vendredi 24 juin 2016 à 4:51
Coup de barre surtout.
Par http://www.electricite-generale-ajelec.fr le Jeudi 21 juillet 2016 à 9:34
Rare ont été les bandes originales mêlant aussi bien la musique traditionnelle que la musique électro-pure agrémenté de choeurs répétitifs. La dernière scène de Ravenous en reste le meilleur exemple, une bande sonore hallucinante, pour un échappatoire inédit.
Par Chaussure De Foot Pas Cher le Jeudi 18 août 2016 à 3:36
Des sons étranges, des mélodies énigmatiques et une voix sensuelle au milieu de tous sa.
Par NHL Pas Cher le Mercredi 28 septembre 2016 à 4:15
Cherchant presque à nous éblouir.
Par Birkenstock Pas Cher le Jeudi 29 septembre 2016 à 3:54
onnus de la musique sauvage.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://mes-50-cercles.cowblog.fr/trackback/3099925

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast